Quels sont les avantages du statut SAS pour une entreprise ?

La SAS est une société particulièrement souple en termes de fonctionnement. Au-delà de cet aspect, elle présente aussi de nombreux autres avantages aux entrepreneurs. Découvrez dans cet article quelques avantages du statut SAS pour une entreprise.

Souplesse du fonctionnement de la société

La SAS est la forme juridique la plus flexible que toutes les entreprises devraient choisir. En effet, elle est très peu encadrée par le code du commerce dans son fonctionnement. Ce qui laisse la possibilité aux associés d’organiser la société comme ils veulent. De plus, les règles de fonctionnement de la SAS sont établies par les statuts constitutifs de la société, rédigés donc par l’ensemble des actionnaires. 

Son capital social est constitué d’apports en numéraire, en nature et en industrie. Notez qu’il est possible de libérer 50% des apports en numéraire au moment de la demande de création de la société. Le solde restant peut être libéré dans 5 ans après la création de l’entreprise. Pour avoir plus de détails sur les avantages du statut SAS, consultez le site statut-sas.eu.

Facilitée d’entrée pour les nouveaux associés 

Dans le statut SAS, vous avez la possibilité d’accueillir un grand nombre d’actionnaires au sein de votre entreprise. Cependant, il revient aux associés de définir les conditions d’entrée de nouveaux actionnaires au capital social, et ce, au cours de la rédaction des statuts de l’entreprise. 

Pendant qu’une procédure particulière reste obligatoire en SARL, les associés de SAS ont la possibilité de mettre en place des règles plus souples. Ainsi, les futurs investisseurs peuvent très facilement devenir associés de la société. Cela constitue en effet un avantage très utile à la SAS, particulièrement dans le cadre de levées de fonds, permettant de développer rapidement l’entreprise.  

Fiscalité avantageuse

La SAS est en principe soumise au régime de l’impôt sur les sociétés. Quant aux associés, lorsqu’ils procèdent à la déclaration de leurs revenus, ils procèdent pareillement aux dividendes perçus. En effet, l’impôt sur les sociétés ne reste pas l’unique solution. La société peut également opter pour le régime de l’impôt sur le revenu. Néanmoins, cette option reste limitée dans le temps à ses cinq premiers exercices comptables.

En somme, la SAS présente un certain nombre d’avantages à savoir : la souplesse du fonctionnement de la société, la facilitée d’entrée pour les nouveaux associés et la fiscalité avantageuse.